Développement de l’agriculture montréalaise en zone urbaine : freins et contraintes

Dans le cadre de cette recherche AU/LAB a le mandat de mener une étude fournissant des pistes de solution afin de faciliter l’accès foncier pour le développement de l’agriculture en milieu urbain. Une recherche similaire sera menée par l’Union des producteurs agricoles (UPA) pour la zone périurbaine.

La zone agricole de l’agglomération de Montréal possède un potentiel intéressant de développement des activités agricoles. Dans le cadre du milieu urbain, il existe aussi de nombreuses opportunités pour le développement d’exploitations agricoles, soit en sol, sur toit ou encore à l’intérieur de bâtiments industriels à convertir ou vacants. Toutefois, l’un des principaux enjeux, identifiés par divers acteurs de l’agriculture urbaine et périurbaine, pour le développement de projets d’exploitation agricole en milieu périurbain et urbain est l’accès aux espaces et à leur usage en tant que lieu production. Cet accès est fortement tributaire des questions foncières entourant ceux-ci.

Puisque l’orientation 2 du Plan de développement de la zone agricole de l’agglomération de Montréal (PDZA) est d’assurer la capacité de production à long terme des sols agricoles de l’agglomération, il nous semble important que les producteurs agricoles, qu’importe leur forme juridique, puissent compter sur des modalités favorables d’accès aux terres. Bien que pour y parvenir, il est impératif de s’engager collectivement à assurer l’intégrité des limites actuelles de la zone agricole et d’y prioriser l’activité agricole, il nous apparaît aussi essentiel d’identifier les freins et les contraintes, afin d’apporter différents avenues de solutions afin de faciliter l’accès foncier pour le développement de l’agriculture en milieu urbain et périurbain.

L’approche privilégiée dans le cadre de ce projet aura aussi l’avantage d’apporter des suggestions de solutions pour les terrains en friches ou vacants n’étant sont pas nécessairement en zone agricole. Elle nous permettra aussi de fournir un appui stratégique à plusieurs initiatives en émergence ou encore à des outils pouvant faciliter un accès au foncier à des projets alternatifs d’exploitation agricole, tout particulièrement dans le milieu urbain. Mais il est possible que de tels outils puissent aussi servir en milieu périurbain.

Les objectifs de AU/LAB dans le cadre de cette recherche menée conjointement avec l’UPA est :

  • Identifier les freins et les contraintes pour la mise en exploitation des espaces de production (sol, toits et intérieur) dans les espaces urbains de l’agglomération de Montréal, tout en faisant une analyse de modèles existants ou en émergence à Montréal ou ailleurs. Cette seconde analyse à pour objectif de voir comment ceux-ci répondent ou peuvent répondre (ex : un incubateur urbain) aux freins et aux contraintes identifiés.
  • Proposer des solutions réalisables permettant le développement, dans les espaces urbains de l’agglomération de Montréal, de projets agricoles viables (sous forme d’économie sociale, coopérative ou privé) dont la fonction première est la production alimentaire pour une ville nourricière.