Equipe

Directrice adjointe

Camille Huot est titulaire d'un baccalauréat en communication et  d'une maîtrise en gestion de projet. Son expérience de formatrice agricole au Honduras il y a quelques années lui a fait constater la  fragilité des écosystèmes et l'importance des pratiques agricoles  durables. Depuis, sa curiosité débordante pour l'agriculture et les pratiques durables l'a amené à vivre diverses expériences  internationales afin d'apprendre davantage sur les fermes verticales,  l'économie circulaire, la biodynamie, l'agriculture de précision, etc.  Elle cumule des expériences professionnelles variées telles que  chargée de projet, formatrice, gestionnaire de communautés, etc. en  plus d'avoir siégé pendant quelques années comme Vice-Présidente d'une Fondation supportant deux organismes. Elle s'intéresse plus  particulièrement à l'économie circulaire, l'agriculture comme moteur  d'inclusion sociale et à l'intégration des technologies dans la chaîne alimentaire. Amoureuse de Montréal, elle rêve de faire de cette ville la capitale de l'agriculture urbaine. Au Laboratoire sur l'agriculture urbaine, son rôle est de supporter les membres de l'équipe de diverses  façons, notamment au niveau des projets, de la planification, des  budgets et des tâches administratives.


Department:
Jeune chercheure

Christina est intéressée par la justice environnementale, les villes résilientes et les discours du développement durable. Elle possède un baccalauréat en science de l'environnement de l'Université Carleton. Elle est toujours curieuse de connaître la corrélation entre les problèmes environnementaux, sociaux et économiques.

Actuellement, elle travaille sur une maîtrise en arts au Département de géographie et planification à l'Université Queen's. Elle centre sa recherche sur l'intégration de l'agriculture urbaine dans les condominiums et les espaces privés à Montréal et à Paris. Cette recherche prend en compte les motivations d'inclure l'agriculture urbaine dans les projets et les défis du développement durable.


Department:
Technicien agricole

Récemment titulaire d’un baccalauréat en agronomie de l’université McGill, Thomas est passionné d’agriculture et s’intéresse plus particulièrement à tout ce qui a trait à la biologie des végétaux. En se joignant à l’équipe de AULAB pour l’été 2019, il souhaite concrétiser ses apprentissages dans le cadre stimulant qu’est l’agriculture urbaine. En tant que technicien agricole, il collaborera ainsi à la production ainsi qu’aux divers projets de recherche qui ont lieu sur la ferme expérimentale du Palais des congrès de Montréal.


Department:
Technicien agricole

Originaire du Togo, un petit pays de l’Afrique de l’Ouest, Isso est titulaire d’un diplôme en agronomie. Pendant plus de 16 ans, il a travaillé comme vulgarisateur agricole en milieu rural dans un organisme publique à caractère agricole. En 2016, il a immigré au Québec. Arrivé à Montréal, il a travaillé pendant une année avant d'entamer des études au Collège de Bois-de-Boulogne et à l’Université de Montréal. Le domaine agricole lui manquant, il s'est réorienté en 2019 pour une formation de mise à niveau au Carrefour BLE pour mieux s'imprégner de la réalité agricole au Québec. Et c’est au cours de cette formation théorique qu'il a trouvé l'emploi de technicien agricole au Laboratoire sur l’agriculture urbaine (AULAB). Un fière membre de l’équipe de AULAB, il est en train de vivre sa toute première expérience agricole [urbaine] au Québec dans le but d'acquérir de nouvelles connaissances et de faire le métier qui le passionne.


Department:
Viticultrice chez Vignes en ville

Pascale est diplômée d'un DEC en Techniques de bioécologie du Cégep de Saint-Laurent. Elle a œuvré pendant cinq ans au Centre de recherche agroalimentaire de Mirabel en tant que chargé de projet avant de se joindre à l'équipe d'AU/LAB au printemps 2019. Ayant développé une passion pour le travail de viticulture et de vinification, elle est ravie de pouvoir enfin pratiquer son métier à Montréal avec Vignes en ville, le premier vignoble urbain au Canada.


Department:
Technicienne agricole

Attirée par l'étude et la compréhension des phénomènes naturels à travers le travail terrain, Raphaëlle a entrepris des études universitaires en environnement. En complétant son baccalauréat, elle souhaitait concrétiser ses acquis et se spécialiser dans un domaine où il serait possible de participer à des projets stimulants ayant un réel impact sur nos communautés et notre environnement.

C'est ainsi qu'après une formation en production horticole et une saison en production maraîchère biologique, Raphaëlle arrive maintenant dans la métropole pour intégrer le monde dynamique de l'agriculture urbaine. Chez AULAB, elle collaborera à la production liée aux différents projets de recherche de la ferme expérimentale du Palais des Congrès de Montréal.


Department:
Chargé de projet du programme des jardins communautaires Rosemont-La-Petite-Patrie

Pendant ses études en biologie de l’environnement à l’Université McGill et en gestion du développement durable à HEC Montréal, Francis s’est forgé une vision critique des modes de production et de distribution du secteur agroalimentaire. Sa compréhension des impacts dévastateurs de cette industrie l’a amené à remettre en question les modèles conventionnels. Pour lui, l’agriculture urbaine se veut vecteur pour se réapproprier un savoir-faire perdu, construire un tissu social et offrir le droit à une alimentation saine et accessible. Au sein de l’équipe d'AU/LAB, ce dernier a pour mission en 2019 de gérer le programme des jardins communautaires de l’arrondissement Rosemont-La-Petite-Patrie afin d’y soutenir l’innovation et d’y stimuler les interactions sociales. Dans son temps libre, sa famille et lui développe un projet rassembleur de forêt comestible dans la région de Lanaudière. Il adore se salir les mains et espère avoir l’occasion de contribuer aux autres projets menés par AU/LAB.


Department:
Chargée de projet en urbanisme

Ses études en environnement et ses voyages humanitaires lui ont permis de développer une vision globale des enjeux environnementaux et sociaux dans le but d’agir localement à l’échelle de la ville. Elle considère cette dernière comme un acteur clé vers une transition écologique, c’est pourquoi elle entreprit des études supérieures en urbanisme. Son but : faciliter les projets urbains qui s’inscrivent dans une vision de durabilité, notamment par la création de circuits courts et de réseaux d’acteurs locaux. Son mot d’ordre : revenir à l’essentiel. Elle rêve de voir le milieu urbain se réconcilier avec la nature et elle perçoit l’agriculture urbaine comme un champ d’action déterminant.

Au sein de l’équipe, elle accompagne les acteurs du milieu urbain dans la définition de leur vision de l’agriculture urbaine et dans l’élaboration d’outils de mise en œuvre. Elle travaille également à la définition d’une vision de mise en valeur de l’héritage agricole urbain montréalais.


Department:
Jeune chercheure
Depuis plusieurs années, Sophie Augurusa s’intéresse à l’alimentation et ses impacts sur l’environnement. Avec un baccalauréat en Études environnementales et un diplôme en Restauration écologique de l’Université de Waterloo, sa passion pour la sécurité alimentaire et l’agriculture durable a continué de se développer tout au long de ses études, ainsi que lors de ses échanges avec la France et l’Australie.
Elle est présentement étudiante à la maîtrise en Sciences de l’environnement à l’UQAM, sous la direction d’Éric Duchemin, Nathan McClintok et Hiên Pham. À travers ses études, elle aimerait voir comment l’agriculture urbaine, plus spécifiquement les jardins résidentiels, peut être un élément de résilience dans la lutte contre les changements climatiques.

Department:
Jeune chercheure

Détentrice d’un baccalauréat en nutrition de l’Université de Montréal, je suis passionnée par tout ce qui touche à l’alimentation. Je suis présentement à la maîtrise en sciences de l’environnement sous la direction d’Éric Duchemin. Mon projet prend la forme d’une recherche-action et a pour objectif d’explorer les différents types d’apprentissages effectués dans les jardins pédagogiques des écoles secondaires de Montréal. Cette recherche est également une opportunité de réfléchir plus largement sur la place de l’agriculture urbaine dans les écoles secondaires.


Department: