Poules à Montréal

En 2011, l’Arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie modifiait sa réglementation pour permettre l’élevage des poules pondeuses à des fins éducatives par l’entremise d’organismes communautaires. Cette modification fut suivie, plus tard, par les arrondissements Ville-Marie et Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. En 2017, c’est officiel ! Les poulaillers urbains dans les cours arrière de résidents de l’Arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie font leur apparition.

Un projet pilote en partenariat avec le AU/LAB

Dans le cadre d’un projet pilote en partenariat avec le Laboratoire sur l’agriculture urbaine (AU/LAB), l’arrondissement Rosemont-La petite-Patrie permet à un maximum de 50 résidences d’installer un poulailler à leur domicile. Les résidents de l’arrondissement qui souhaitent participer au projet pilote doivent obligatoirement s’inscrire auprès d’AU/LAB, pour ceux qui voudraient participer à la recherche c’est la même adresse courriel (l’ensemble des informations seront confidentielles et protégées) : poulerosemont@gmail.com.

Les quinze mesures du projet pilote pour assurer le bien-être des poules

Par l’entremise de cet encadrement, des mesures assureront que les propriétaires prennent soin des poules convenablement et que la cohabitation avec le voisinage soit harmonieuse. Notamment, un suivi sera fait par des professionnels, dont un vétérinaire. De plus, l’ordonnance autorisant la garde de poules contiendra les conditions suivantes :

  1. Elle s’effectue dans le cadre d’un projet pilote soutenu par le conseil d’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie;
  2. Elle s’effectue sur un emplacement où est autorisée comme catégorie d’usages principale, une catégorie d’usages de la famille habitation au Règlement d’urbanisme de l’arrondissement Rosemont-Petite-Patrie (01-279, modifié);
  3. Elle s’effectue dans le respect de toute disposition du Règlement d’urbanisme de l’arrondissement;
  4. Elle s’effectue dans une unité d’occupation désignée par résolution du conseil d’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie;
  5. Un maximum d’un poulailler fermé est permis par terrain, dans les cours latérales, sauf celles adjacentes à la voie publique, et dans les cours arrières seulement;
  6. Le poulailler doit se situer, au minimum, à 1,5 mètre des lignes de propriété sauf celles adjacentes à la voie publique et à 3 mètres de toutes fenêtres ou portes d’un bâtiment, sauf une dépendance;
  7. Aucune odeur liée à cette activité ne doit être perceptible à l’extérieur des limites du terrain où elle s’exerce;
  8. Les poules doivent être gardées en permanence à l’intérieur d’un poulailler fermé conçu à cette fin;
  9. L’inscription des poules est obligatoire auprès de l’organisme mandaté par l’arrondissement aux fins du projet pilote;
  10. Un minimum de deux et un maximum de quatre poules peuvent être gardées dans un même poulailler;
  11. La garde de coqs est interdite;
  12. La vente d’œufs issus de la ponte est interdite;
  13. L’abattage est interdit;
  14. Les poules doivent avoir accès à une quantité suffisante d’eau, de nourriture, un abri adéquat, une ventilation, un éclairage et un chauffage adéquat ainsi que des soins vétérinaires adéquats en cas de maladies;
  15. Le poulailler doit respecter les normes de conception et la volumétrie suivantes : a) la dimension minimale du poulailler doit correspondre à 0,37 m2 par poule et l’enclos de promenade à 0,92 m2 par poule; b) le poulailler ne peut excéder une superficie de plancher de 10m 2; c) la superficie du parquet extérieur ne peut excéder 10 m2 ; d) la hauteur maximale au faîte de la toiture du poulailler est limitée à 2,5 m.
C’est avec grand plaisir que nous mettrons notre expertise à profit afin d’assurer la bonne réalisation de ce projet et sommes impatients d’accompagner et de soutenir les résidents dans la concrétisation de leur poulailler.
AU/LAB
Jean-Philippe Vermette AU/LAB
Pour AU/LAB, il s'agit de documenter cette pratique émergente en milieu urbain, afin de permettre de mieux documenter cette pratique et d'en définir les contours, les risques et les bénéfices. Durant l'été nous ferons des sondages et des entrevues avec les participants aux projets pilotes mais aussi avec toutes les personnes ayant un poulailler sur le territoire de la ville de Montréal.
AU/LAB
Eric Duchemin AU/LAB

En partenariat avec