AU/LAB accompagne la Ville de Longueuil dans l’élaboration de son cadre de gestion de l’agriculture urbaine

De plus en plus de villes développent différents types d’offres en agriculture urbaine sur leur territoire. La multiplication des initiatives les amènent à jouer un nouveau rôle pour lequel elles peuvent profiter d’un accompagnement. Par exemple, après avoir adopté en janvier 2020 une politique d’agriculture urbaine qui comptait près d’une vingtaine d’actions à réaliser en 5 ans, la Ville de Longueuil a ressenti le besoin de se doter d’outils pour bien faire connaître ses politiques et ses réglementations. Elle souhaite aussi établir une grille d’évaluation qui sera utilisée lors de dépôts de projets provenant des milieux communautaire, commercial et citoyen.

AU/LAB est fière d’accompagner la Ville de Longueuil dans ce mandat d’élaboration d’un cadre de gestion de l’agriculture urbaine qui permettra un développement plus harmonieux et efficace de ce secteur. Comme l’explique la coordonnatrice de l’accompagnement des municipalités et du développement des villes nourricières, Anne-Marie Bernier : « Après l’adoption des différents outils de planification en matière d’agriculture urbaine – politique ou plan d’action d’agriculture urbaine, plan de développement de communauté nourricière, etc. – vient la mise en œuvre de ces actions. Les outils de gestion, les processus décisionnels et les méthodes d’implantation doivent être adaptés à la réalité de l’agriculture urbaine, une thématique transversale qui touche plusieurs directions au sein des administrations municipales.   »

Pour réaliser ce travail, Anne -Marie est appuyée par Éric Duchemin, directeur scientifique et formation de AU/LAB, qui compte 13 ans d’expérience dans le domaine de l’élaboration de politiques et stratégies d’agriculture urbaine, tant au Québec qu’à l’international. Il a réalisé l’accompagnement auprès de multiples municipalités (les villes de Longueuil, Brossard, Gatineau, Québec, ainsi que les arrondissements de Côte-des-neiges-Notre-Dame-de-Grâce, Rivières-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles et Rosemont-La-Petite-Patrie de la Ville de Montréal), mais aussi d’une large diversité d’initiatives en agriculture urbaine, allant des jardins communautaires et collectifs, en passant par les jardins pédagogiques et les ruchers.

Ce mandat d’accompagnement démontre bien la volonté d’AU/LAB de poursuivre son évolution en s’adaptant aux besoins des municipalités du Québec. 

Share