AU/LAB participe à une initiative qui envoie 15 tonnes de déchets urbains…au jardin!

Le Laboratoire sur l’agriculture urbaine (AU/LAB) est heureux de collaborer activement avec la Centrale agricole pour offrir 15 tonnes de matière organique compostée aux  jardins communautaires de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville, à Montréal.  Pour Jean-Philippe Vermette, président de la Centrale agricole et codirecteur d’AU/LAB : «L’implantation de sites de gestion décentralisée de la matière organique au sein des ICI (industries, commerces et institutions) est une solution prometteuse permettant de gérer les déchets sur site tout en produisant un compost de qualité destiné à multiplier les projets d’agriculture urbaine sur le territoire».

Ce projet s’inscrit dans une démarche collaborative amorcée, depuis janvier 2022, avec la vingtaine d’entreprises bioalimentaires membres de la Centrale agricole et qui vise à transformer tous leurs déchets organiques en compost, grâce à l’installation d’un composteur semi-industriel. Cet équipement a permis d’éviter l’enfouissement de l’équivalent de deux tonnes de déchets organiques chaque semaine. Une tonne et demi de compost de qualité agricole est ainsi produite directement sur le site. La Centrale agricole a offert gratuitement les 15 premières tonnes de compost aux différents jardins communautaires de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville.  La  coopérative a également récupéré les copeaux de bois d’élagage de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville comme agent liant au compost. 

L’économie circulaire locale est au cœur de cette démarche. Une vision portée par le Laboratoire sur l’agriculture urbaine dans le cadre du programme Montréal en Commun.  Ce programme vise à bâtir une communauté d’innovation expérimentant des solutions concrètes à des problèmes de mobilité, d’alimentation et de réglementation municipale. Les projets de Montréal en Commun permettent, comme celui-ci, de tester des idées pour améliorer la qualité de vie dans nos quartiers. Pour Hugo Bonnaudet et Héloïse Koltuk, respectivement conseiller et conseillère en économie circulaire à la Centrale agricole et à AU/LAB : «En produisant de la nourriture localement tout en réduisant la part des matières organiques allant à l’enfouissement, ce projet montre à quel point l’agriculture urbaine montréalaise a un rôle primordial à jouer dans le développement d’une économie plus circulaire en ville».

Ce projet ambitieux a reçu l’appui de RECYC-QUÉBEC dans le cadre de l’Appel de propositions pour soutenir des projets visant la réduction, la récupération et le recyclage des matières organiques du secteur des industries, commerces et institutions. 

Pour aller plus loin, voici trois  publications de AU/LAB à la base de ce projet:

Share