Fiche économique : production maraîchère en conteneur

La production en conteneur vous intéresse ou vous intrigue ? Dans le cadre de sa série de fiche économique sur les entreprises agricoles urbaines, le Carrefour de recherche, d’expertise et de transfert en agriculture urbaine, porté par AULAB, vient de rendre disponible une fiche économique sur la production maraîchère dans des conteneurs maritimes. Malgré des avantages comme flexibilité quant au choix de son emplacement, une installation relativement rapide et un prix d’entrée dans la filière du maraîchage en intérieur relativement faible, la production en conteneur fait l’objet d’un certain scepticisme, du fait de l’exagération des performances de production par certains concepteurs, le manque de compétitivité économique comparé à la serriculture ou la production dans des structures bâties, ainsi que le manque d’extensibilité du modèle. En 2017, une étude d’opinion auprès de 150 fermes en émergence dans le secteur de l’agriculture en environnement contrôlé identifiait la production en conteneur comme étant la technologie la plus survendue du secteur de l’agriculture en intérieur.

Cette fiche économique se basant sur des études de cas et des données récoltées auprès de projet est l’une des rares dans le domaine.  Notre analyse économique indépendante montre que la production en conteneur peut être rentable, particulièrement si le projet a des revenus connexes. C’est aussi le cas pour le maraîchage sur toit. Ici nous n’avons pas évalué le potentiel de coupler un conteneur avec le chauffage d’un bâtiment ou une serre, ce qui permettrait de diversifier le modèle économique d’un projet.

Les coûts variables d’opération de fermes urbaines en conteneur sont estimés entre 32 000 $ et 120 000 $ par an. Dans les cas 1 et 4 de cette étude, les revenus issus de la production génèrent un profit pouvant servir à rembourser les investissements nécessaires pour le démarrage, et cela, dès la première ou deuxième année d’opération.  Pour les cas étudiés, le retour sur investissement des cas rentables est environ 7 ans.   Par contre, il faut considérer qu’un projet peut prendre 2 ans avant d’être mature et permettre une production maximale. Ce qui veut dire qu’un producteur ou une productrice en conteneur doit avoir des fonds ou un soutien de démarrage afin de couvrir les frais fixes durant les premières années.

Pour consulter la fiche : 
FICHE ÉCONOMIQUE : Production maraîchère en conteneur

Pour consulter le rapport sur le portrait :
PORTRAIT DE FILIÈRE États des lieux de la production maraîchère urbaine en intérieur et en conteneur au Québec, Canada et dans le monde

Pour consulter les autres fiches économiques du Carrefour de recherche, d’expertise et de transfert en agriculture urbaine : publications

 

Share