Une formation collégiale unique en agriculture urbaine arrive sur Montréal

Partenaire depuis le démarrage du volet agriculture urbaine du programme Gestion et technologies d’entreprise agricole (GTEA) du CEGEP de Victoriaville, le Laboratoire sur l’agriculture urbaine se réjouit de l’ouverture d’une cohorte montréalaise dès l’automne 2021.

L’agriculture est une pratique individuelle, collective, communautaire et commerciale suscitant un engouement en milieu urbain depuis les 10 dernières années. Montréal est l’une des métropoles où l’agriculture urbaine est la plus pratiquée. Elle est reconnue mondialement pour son dynamisme et ses fermes urbaines. Selon les études, 40% des Montréalaises et Montréalais pratiquent l’agriculture urbaine et plus de 36 entreprises agricoles urbaines produisent sur son territoire. De plus, la ville de Montréal a récemment annoncé que l’agriculture urbaine était l’un des secteurs stratégiques pour relancer l’économie de la métropole en réponse aux impacts de la pandémie. Avec ce contexte favorable, et afin de soutenir le développement du mouvement et former la future génération d’agricultrices et agriculteurs urbains, l’Institut national d’agriculture biologique (INAB) du Cégep de Victoriaville offrira ce diplôme d’études collégiales (DEC) en agriculture urbaine à Montréal, dès le mois d’août 2021.

« L’engouement pour l’agriculture urbaine ne cesse de croître actuellement et la pandémie n’a fait qu’accélérer cette croissance. Étant un pôle de développement en agriculture, tant en formation qu’en recherche, il était clair pour nous que l’INAB devait rendre cette formation collégiale unique au Québec le plus accessible possible », mentionne le directeur de l’INAB, monsieur Normand Poniewiera. Il a également tenu à spécifier que le DEC, offert depuis août 2019 dans les installations de Victoriaville, y sera toujours disponible tout comme l’attestation d’études collégiales (AEC) Développement et gestion d’un programme en agriculture urbaine qui est offerte en ligne par le Service de la formation continue.

Un cursus de cours théoriques et pratiques sera proposé aux élèves. Certains cours théoriques seront offerts dans les locaux de l’École nationale du meuble et de l’ébénisterie, toutefois l’INAB collaborera avec ses partenaires, tels que le Laboratoire sur l’agriculture urbaine et la Centrale Agricole afin de localiser les cours pratiques.

Pour Eric Duchemin, Directeur scientifique et formation à AU/LAB, « cette formation de GTEA- volet agriculture urbaine s’insérera dans un environnement de développement stimulant. S’intégrant dans un écosystème diversifié pour le développement et l’accompagnement des fermes urbaines, la présence de l’INAB et de la formation à Montréal viendra appuyer des initiatives amorcées ou portées par AU/LAB dont la Centrale agricole – un hub d’entreprises agricoles urbaines-, un parcours d’incubation et un programme de maillage entre propriétaires et fermes urbaines ». Au début 2021, une entente de partenariat a été signée entre l’INAB et AU/LAB,  « ce développement sur Montréal de l’INAB pas la formation vient consolider ce partenariat et permettra de multiples échanges entre les organisations », ajoute Eric Duchemin

Le programme Gestion et technologies d’entreprise agricole (GTEA) offert par l’INAB vise d’abord à former des gestionnaires d’entreprises agricoles engagés, respectueux de l’environnement et ayant des pratiques modernes et innovantes. Dans le profil agriculture urbaine les élèves abordent notamment les thèmes d’élevage en milieu urbain, d’apiculture, de production de légumes, de fruits et de champignons, d’élevage d’insectes, de foresterie urbaine, mais également de mobilisation et d’innovation sociale.

Vous désirez en savoir plus sur cette offre de formation sur l’agriculture urbaine?
Consultez https://www.cegepvicto.ca/programme/gtea-agriculture-urbaine.

Pour s’inscrire au programme, une demande d’admission doit être faite avant le 1er mars au www.sracq.qc.ca.

Share