Le secteur des fournisseurs de l’agriculture urbaine : une étude de son impact et de son potentiel économique

Le Laboratoire sur l’agriculture urbaine (AU/LAB) s’associe à Québec Vert pour réaliser une étude macro-économique de l’impact de l’agriculture urbaine sur le secteur des fournisseurs horticoles. 

En 2020, un rapport du Carrefour de recherche, d’expertise et de transfert en agriculture urbaine du Québec (CRETAU), un mandat de AU/LAB, a démontré que le nombre d’entreprises agricoles urbaines commerciales au Québec croît en moyenne de 30% par an depuis les années 2000. Ces entreprises généraient en 2019 des revenus de 17 M$ et 624 emplois directs et indirects, alors qu’elles pourraient générer des revenus de 168 M$ et 13 596 emplois d’ici 2025. 

En ce qui concerne l’agriculture urbaine non commerciale, selon les différents sondages diffusés par le Laboratoire sur l’agriculture urbaine et Québec Vert depuis plusieurs années, ce sont entre 35% et 50% de la population québécoise qui pratique l’agriculture urbaine, particulièrement à la maison dans des potagers en cour arrière. 

Avec l’évolution rapide du marché urbain observé depuis plusieurs années, on peut supposer que cela a des retombées importantes pour le secteur québécois des fournisseurs horticoles. Toutefois, jusqu’à ce jour, aucune étude n’a pu qualifier ou chiffrer ces retombées pour l’ensemble des entreprises québécoises qui fournissent les semences, les plants de légumes et d’arbustes fruitiers, les substrats agricoles, le matériel agricole, et les services horticoles et agronomiques. C’est dans ce contexte que Québec Vert et AU/LAB mettent en commun leurs compétences et leurs réseaux pour mener à bien cette étude, qui débutera à partir de janvier 2021 pour une période de 6 mois.

Le projet invitera la participation de 1 400 fournisseurs et revendeurs de l’industrie horticole a un sondage en ligne et des entretiens téléphoniques, et impliquera une étude de marché   auprès des jardiniers.  Ceci permettra de répondre aux objectifs de recherche suivants :

  • Mieux comprendre la capacité et les défis de tous les fournisseurs pour répondre aux besoins spécifiques de l’agriculture urbaine commerciale, domestique et communautaire.
  • Quantifier le revenu des fournisseurs généré par la clientèle de l’agriculture urbaine commerciale et non-commerciale ainsi que les emplois engendrés par cette activité au cours des 5 dernières années.
  • Modéliser ces retombées économiques sur les 5 prochaines années, en tenant compte de l’impact de la pandémie de COVID-19.
  • Mieux comprendre les besoins non assouvis des consommateurs pour développer une vision des produits et services horticoles à développer à l’avenir afin de soutenir le développement de l’agriculture urbaine commerciale, domestique et communautaire.

Pour plus d’information

Adeline Cohen, Coordinatrice recherche et accompagnement économique
Laboratoire sur l’agriculture urbaine (AU/LAB)
Carrefour de recherche, d’expertise et de transfert en agriculture urbaine (CRETAU)
Courriel : adeline.cohen@au-lab.ca

Nathalie Deschênes, Directrice adjointe
Québec vert
Courriel : nathalie.deschenes@quebecvert.com

Partenaire financier du projet

Ce projet est financé par l’entremise du Programme de développement sectoriel, en vertu du Partenariat canadien pour l‘agriculture, entente conclue entre les gouvernements du Canada et du Québec. 

Share