Partenariat pour le développement pan-québécois de l’agriculture urbaine et de proximité entre AU/LAB et l’INAB du CEGEP de Victoriaville

L’agriculture urbaine se développe rapidement au Québec. Les pratiques se diversifient et les besoins en accompagnement, recherche et formation sont importants. Afin de répondre adéquatement aux besoins des porteurs de projets, le Laboratoire sur l’agriculture urbaine (AU/LAB) et l’Institut national d’agriculture biologique (INAB) sont fiers d’annoncer la mise en place d’un partenariat qui favorisera les échanges d’expertise et le développement de projets pour les secteurs de l’agriculture urbaine et de proximité au Québec.

« Depuis plusieurs années, AU/LAB et l’INAB collaborent, que ce soit dans le cadre de la formation ou de la recherche. Formaliser ce partenariat nous permettra de jumeler notre expertise en agriculture urbaine avec la vaste expertise de l’INAB en agriculture de proximité et de participer conjointement au développement des systèmes alimentaires locaux, résilients, écologiques et innovants », souligne Éric Duchemin, directeur scientifique et formation du Laboratoire sur l’agriculture urbaine.

AU/LAB et l’INAB collaborent à différents niveaux depuis déjà quelques années, cette entente permet de formaliser cette coopération et vise à l’accroitre sur le long terme. Plus concrètement, ce partenariat facilitera différentes initiatives telles que le développement conjoint de projets, de recherches ou d’interventions, le transfert d’expertise professionnelle et pédagogique, l’échange de stagiaires et d’étudiant.es, le partage d’infrastructures de recherche, des publications et l’organisation d’événements conjoints, etc.

AU/LAB et l’INAB sont déjà en action dans le cadre du Forum de l’entrepreneuriat en agriculture urbaine qui se déroulera le 27 janvier 2021.  

« En unissant nos forces à celles d’AU/LAB, nous espérons mettre de l’avant notre expertise en enseignement de l’agriculture urbaine et aussi appuyer les missions de nos deux centres de recherche pour faire connaître et progresser ce secteur agricole en pleine émergence au Québec », mentionne Normand Poniewiera, directeur de l’INAB.

Cette entente vient joindre l’entente signée entre le Laboratoire sur l’agriculture urbaine avec le Centre de recherches en agriculture urbaine de l’Université de Liège-Campus Gembloux AgBiotech (Belgique).

À propos de l’INAB

L’INAB regroupe les activités d’enseignement, de recherche, de transfert technologique et d’incubation en agriculture au Cégep de Victoriaville. En matière de formation, le Cégep offre depuis l’automne 2019 un profil entièrement dédié à l’agriculture urbaine de son programme Gestion et technologies d’entreprise agricole. Il compte également dans sa carte de programmes une attestation d’études collégiales en Développement et gestion d’un programme en agriculture urbaine offerte entièrement en ligne par le Service de la formation continue. En ce qui concerne la recherche et le transfert, le Centre d’innovation sociale en agriculture (CISA) et le Centre d’expertise et de transfert en agriculture biologique et de proximité (CETAB+), deux centres affiliés au Cégep de Victoriaville, mènent et collaborent à différents projets innovateurs en agriculture, notamment en agriculture urbaine.

À propos d’AU/LAB

Le Laboratoire sur l’agriculture urbaine est un espace de recherche, d’innovation, de formation et d’intervention en agriculture urbaine. AU/LAB favorise le développement et la reconnaissance de l’agriculture urbaine citoyenne ou commerciale dans la perspective de participation au développement d’un système alimentaire urbain, d’un urbanisme viable et d’une économie circulaire au sein des villes. AU/LAB est également porteur du Carrefour de recherche, d’expertise et de transfert en agriculture urbaine (CRETAU), un mandat octroyé par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) qui soutient l’acquisition de connaissances technico-économiques en agriculture urbaine commerciale.

Crédit photo : fotografixx

Share