Un plan d’action riche et fertile pour l’agriculture urbaine dans la ville de Québec

L’autonomie alimentaire du Québec est un sujet qui fait beaucoup jaser depuis quelques mois. La crise sanitaire ayant mis en lumière les enjeux de la chaîne et du système alimentaire, la situation a insufflé un vent de changement chez les québécois.es, désireux de produire et d’acheter plus « local. » Face à la situation, la ville de Québec qui a lancé son plan d’action en agriculture urbaine 2020-2025 le 11 décembre 2020, compte bien utiliser l’agriculture urbaine comme levier. 

« La pandémie mondiale nous a appris bien des choses. L’une d’elles est qu’en matière d’agriculture, nous avons intérêt à compter sur nous-mêmes pour parer à toute éventualité. Et ça tombe bien car nos produits locaux sont excellents! selon Régis Labeaume, maire de Québec. Une alimentation de proximité, saine et durable contribue à la qualité de vie des citoyens par ses bienfaits sur la santé, la planète, l’économie et la communauté. À la Ville de Québec, nous l’avons bien compris. »

« Notre volonté est d’intégrer le concept d’agriculture urbaine à l’ensemble de nos exercices de planification et de gestion, selon Émilie Villeneuve, membre du comité exécutif responsable du développement social et de l’habitation. Ce souhait se traduit par la reconnaissance des nouvelles pratiques, la révision du partage des responsabilités, l’utilisation de l’espace et la démonstration d’une plus grande ouverture envers les multiples partenaires engagés sur le terrain. L’expertise de plusieurs organisations et organismes sera essentielle au succès de ce Plan. »

Un plan pour supporter les initiatives existantes et le développement de nouvelles

Ce plan découle de la vision du développement des activités agricoles et agroalimentaires dans l’agglomération de Québec 2015-2025 et fait suite au plan préliminaire publié en mars 2020. La consultation publique virtuelle qui a eu lieu en avril 2020 a démontré le fort engouement des citoyen.es de la ville de Québec avec près de 1 415 questionnaires remplis. Cet engouement pour l’agriculture urbaine ne daterait pas d’hier selon la page de la ville de Québec sur Cultive ta ville « Les débuts de l’agriculture urbaine à Québec remontent à 1978 avec l’aménagement de deux premiers jardins communautaires dans des quartiers centraux de la ville. C’est toutefois depuis une dizaine d’années qu’on observe une véritable montée en puissance du mouvement pour l’agriculture urbaine à Québec. » En 2019, il y avait 28 jardins communautaires et collectifs.  

Le plan d’actions vise 5 objectifs : 1) Augmenter l’offre municipale en espaces dédiés à l’agriculture urbaine accessibles aux citoyens; 2) Faciliter la réalisation des initiatives citoyennes et entrepreneuriales et assurer leur insertion harmonieuse dans le milieu; 3) Maintenir un environnement sain et biodiversifié favorable aux pratiques d’agriculture urbaine; 4) Faire valoir les multiples bénéfices de l’agriculture urbaine et en promouvoir la pratique; 5) Intégrer l’agriculture urbaine dans les outils municipaux de planification et de réglementation. Pour y parvenir, le plan propose 7 axes regroupant les différentes actions, la formation d’une table de concertation et vise à intégrer l’agriculture urbaine à la planification municipale. 

« Le Laboratoire sur l’agriculture urbaine salue la démarche de la Ville de Québec à reconnaître l’importance et la multifonctionnalité de l’agriculture urbaine. De l’agriculture citoyenne au développement d’une agriculture commerciale en passant par les approches communautaires, institutionnelles et municipales, la stratégie d’agriculture urbaine de la Ville de Québec interpelle l’ensemble des acteurs urbains afin de contribuer à la vision d’une ville verte et nourricière » selon Jean-Philippe Vermette, directeur interventions et politiques publiques du Laboratoire sur l’agriculture urbaine. 

L’équipe de AU/LAB est fière d’avoir contribué à l’axe 6 du plan d’action : L’expansion de l’agriculture urbaine commerciale. L’agriculture urbaine commerciale est un secteur de développement économique en plein essor, déjà plusieurs entreprises se sont établies dans la ville de Québec. Le plan d’actions soutient que ce secteur pourra compter sur le soutien technique ou financier de la ville, afin de mieux supporter leur croissance et la création de nouvelles entreprises agricoles urbaines, contribuant à offrir des produits frais et de proximité. 

Vous êtes une municipalité et désirez être accompagné dans cette démarche? Notre partenaire, le Ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), offre actuellement du soutien à l’intention des municipalités, des regroupements de municipalités, des arrondissements et des communautés autochtones pour la réalisation de plans de développement de communautés nourricières. Les projets peuvent être soumis jusqu’au 29 janvier 2021. Tous les détails ici. Le Laboratoire sur l’agriculture urbaine est doté d’une équipe pluridisciplinaire d’expert.es œuvrant depuis plus de 12 ans dans le domaine de l’agriculture urbaine qui peut vous accompagner dans cette démarche. Consultez notre site pour plus d’information ou contactez-nous à info@au-lab.ca

Consultez le plan d’actions en agriculture urbaine 2020-2025 de la ville de Québec pour en savoir plus. 

Crédit photo : Les Urbainculteurs

Share