L’agriculture urbaine pour la relance économique et le renouveau d’un secteur industriel : cas du District Central (Ahuntsic-Cartierville, Montréal)

Dans la prochaine année, le Laboratoire sur l’agriculture urbaine (AU/LAB) va réaliser une étude sur le potentiel des fermes urbaines dans la relance économique et le renouveau d’un secteur industriel. Bien que ce projet ait été imaginé avant la situation sanitaire actuelle entourant la COVID19, elle y prend un nouveau sens avec la nécessité de revoir des éléments de l’aménagement de la ville, du système alimentaire et de favoriser une diversification économique des villes.

Cette étude aura lieu dans District Central, un secteur industriel de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville à Montréal. Ce territoire qui était encore jusqu’à relativement récemment la Cité de la mode a vécu de nombreux changements. Si le territoire fut du 17e siècle jusqu’au début du 20e siècle occupé pas des champs agricoles, avec comme principale production la culture de céréales, plusieurs industries importantes s’y installent au début du 20e siècle, avec l’ère industrielle. Dans les années 1950 et 1960, l’industrie du textile prend racine dans le District Central. Toutefois, dans les années 1990 la concurrence internationale venant d’Asie vient frapper de plein fouet ce quartier industriel qui périclite. Actuellement, ce quartier est dans une phase de renouveau où l’agriculture urbaine peut jouer un rôle de développement économique mais aussi de transition.

En 2011, les Fermes Lufa ont implanté la première serre commerciale sur toit au monde sur le territoire du District central. Quelques années plus tard, les demandes d’entreprises agricoles urbaines se multipliant, l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville a décidé à l’hiver 2019 de modifier son règlement d’urbanisme afin de permettre la pratique de l’agriculture urbaine dans le secteur délimité par le boulevard l’Acadie, les autoroutes 15 et 40 et la rue Sauvé ouest. Cette modification, effectuée sous l’impulsion du Laboratoire sur l’agriculture urbaine, a permis la création de la Centrale agricole, le plus important hub d’agriculture urbaine au niveau internationale, dont AU/LAB est membre fondateur et de soutien.

C’est dans ce contexte que le Laboratoire sur l’agriculture urbaine va mener cette recherche, avec le soutien de la Communauté métropolitaine de Montréal et de l’Arrondissement Ahuntsic-Cartierville dans le cadre du Programme de développement des activités agricoles et du secteur bioalimentaire de la Communauté métropolitaine de Montréal. Ce projet se fait avec la participation de nombreux partenaires dont la Ville de Montréal, le Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, le Ministère des Affaires municipales et de l’Habitation du Québec, PME-MTL Centre-Ouest, la Société de développement commercial District central, Les Fermes AquaVerti et la Centrale agricole. Éric Duchemin, Directeur scientifique du Laboratoire sur l’agriculture urbaine est l’un des 11 leaders d’affaires du comité de relance de la Société de développement commercial du District Central.

L’étude

Ce secteur en requalification abrite entre autres des entreprises de distribution alimentaire et encore bon nombre d’entreprises qui composaient autrefois le quartier de la mode. Le District central comporte plusieurs bâtiments industriels pouvant accueillir des entreprises d’agriculture urbaine aussi bien à l’intérieur que sur leurs toits. Dans le cadre de cette étude, nous allons documenter le parc immobilier disponible et accompagner les entreprises d’agriculture urbaine dans leur implantation afin d’inscrire celle-ci au cœur de la requalification du District central. Dans le cadre de l’étude nous allons aussi considérer le secteur Lebeau qui se trouve dans l’Arrondissement Ville-Saint-Laurent et contigu au District Central.

À terme, le projet générera un descriptif précis des besoins des producteurs agricoles urbains en matière d’implantation, une cartographie et une caractérisation des ressources immobilières adaptées aux besoins des différents types de projets d’agriculture urbaine dans le District central, ainsi qu’un programme d’incubation tenant compte des possibilités d’ancrer les projets actuels et futurs dans une économie locale et circulaire. Nous ferons aussi une évaluation du potentiel économique des fermes urbaines et nous apporterons une réflexion sur l’apport d’un tel développement pour l’Attractivité et le développement d’un milieu de vie professionnel dans District Central. Tout au long de l’évolution du projet, la mise en valeur du travail de tous les partenaires ayant pour objectif de stimuler et d’encadrer l’implantation d’entreprises d’agriculture urbaine dans le District central sera une priorité. Dans cette optique, l’analyse de faisabilité de la mise en place d’une vitrine technologique permanente à la Centrale agricole sera effectuée. Cette vitrine viserait de démontrer les bases de l’agriculture urbaine ainsi que les principes d’économie circulaire et de gestion des matières résiduelles à tous les acteurs concernés ou simplement intéressés par l’agriculture urbaine dans un contexte urbain dense.

Objectifs de l’étude

  • Effectuer un diagnostic des conditions favorisant l’implantation d’entreprises d’agriculture urbaine
  • Caractériser les ressources et les lieux propices (intérieur, toit, sol) au développement de l’agriculture urbaine sur le territoire du District central
  • Proposer l’établissement d’un cadre de soutien au démarrage d’entreprises d’agriculture urbaine au District central en collaboration avec les partenaires du milieu
  • Développer et mettre en place une stratégie de communication, promotion et commercialisation de l’agriculture urbaine sur le territoire incluant une vitrine technologique à la Centrale agricole

 

Pour plus d’information

Anne-Marie Bernier, Conseillère scientifique
Laboratoire sur l’agriculture urbaine (AU/LAB)
Carrefour de recherche, d’expertise et de transfert en agriculture urbaine (CRETAU)
Courriel : anne-marie.bernier@au-lab.ca

Partenaires financiers du projet

Ce projet est réalisé grâce au soutien de la Communauté métropolitaine de Montréal et de

l’Arrondissement Ahuntsic-Cartierville dans le cadre Programme de développement des activités agricoles et du secteur bioalimentaire de la Communauté métropolitaine de Montréal.

 

 

Share