Brossard adopte une politique ambitieuse et innovante d’agriculture urbaine

C’est avec fierté que le Laboratoire sur l’agriculture urbaine (AU/LAB) annonce l’adoption par la ville de Brossard d’une politique ambitieuse et innovante d’agriculture urbaine. Au fil des ans, nous avons réaliser de nombreux mandats d’accompagnement auprès de municipalités dans le développement de politiques d’agriculture urbaine, de plans d’urbanisme alimentaire pour des secteurs en développement ou requalification urbaine ou encore de projets pilotes.

Cette politique s’ajoute aux plans de Longueuil et de l’arrondissement Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles que AU/LAB a aussi accompagné et qui ont été lancé depuis décembre 2019. Si Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles vise 30 ha pour 2030, Brossard vise à ce que 50% de sa population ait accès à des aliments issus de l’agriculture urbaine. Pour Eric Duchemin, directeur scientifique du Laboratoire sur l’agriculture urbaine, qui a piloté la démarche, en concertation avec la ville de Brossard et certains acteurs communautaires, « déjà 35% des brossardois ont des potagers chez eux pour environ 6 ha d’espaces de production, il faut donc pour la ville de soutenir et d’encourager les citoyens et citoyennes, et faire des projets communautaires et cette cible est à portée de main. »

Cette politique est une continuité du Plan d’action en environnement récemment adopté par Brossard. Pour AU/LAB, cette intégration du PAU à d’autres plans ou politiques des municipalités est l’un des éléments clefs de la réussite d’une politique d’agriculture urbaine, qui devient ainsi un vecteur d’intégration de nombreuses actions municipales touchant autant l’alimentation, les jeunes, la gestion environnementale, le développement social et économique, etc. En outre, Brossard à encore une zone agricole de plus de 350 hectares….de quoi rêver une ville nourricière et des corridors comestibles au sein de la ville.

Propos de la municipalité

« Le mouvement entourant l’agriculture urbaine est en pleine croissance au Québec. Les enjeux environnementaux et sociaux de notre époque font en sorte qu’il était prioritaire de s’y attarder. » selon Doreen Assaad, la mairesse de Brossard. C’est donc « avec une grande fierté que Brossard a adopté sa première politique d’agriculture urbaine qui met en lumière les enjeux et besoins propres à Brossard. », souligne celle-ci.

La politique regroupe des orientations et des pistes d’actions afin de favoriser l’émergence d’initiatives d’agriculture urbaine dans un cadre structurant pour le développement de l’agriculture urbaine au sein du territoire de Brossard. Pour Sophie Allard, conseillère municipale et Présidente de la Commission de l’environnement et du développement durable de Brossard, « Cette politique a été élaborée en cohérence avec les objectifs en matière d’environnement et de développement durable de Brossard, ainsi qu’avec notre engagement à promouvoir les saines habitudes de vie et à lutter contre l’insécurité alimentaire. »

Accompagnement de la part du Laboratoire sur l’agriculture urbaine

Le Laboratoire sur l’agriculture urbaine offre des services d’accompagnement auprès des municipalités dans le développement de plans, de programmes, de projets-pilote ou d’actions favorisant le développement de l’agriculture urbaine. L’équipe du Laboratoire possède plus de 12 ans d’expériences dans le domaine. N’hésitez pas à communiquer avec nous : camille.huot@au-lab.ca

En partenariat avec l’Union des municipalités du Québec, AU/LAB offre une formation d’introduction sur l’agriculture urbaine et sur la conception d’un plan d’agriculture urbaine le 23 juin. Le 23 juin, ce sera la 4e et dernière possibilité de suivre cette formation pour cette année.

Share