Le Canada doit développer un leadership sur les politiques alimentaires

Le Laboratoire sur l’agriculture urbaine s’est joint à 80 autres organismes canadiens appelant le gouvernement canadien au développement d’un leadership clair sur le plan des politiques alimentaires. A l’appel de Food Secure Canada, nous avons joint notre voie à cette coalition pour la mise en place d’un système alimentaire plus juste, plus sain et plus durable.

L’alimentation revêt des significations diverses pour les gens. Il s’agit d’une source de subsistance; d’un moyen d’exprimer son identité et de jeter des ponts entre les différentes cultures; d’un secteur économique vital; et d’un facteur essentiel contribuant à la santé de notre population, de notre environnement, de même qu’à l’intendance de nos ressources naturelles. Les aliments ne sont pas de simples marchandises, mais constituent plutôt un élément au cœur de nos réalités sociale, culturelle, historique et environnementale. De la sorte, une politique alimentaire servant l’intérêt public doit soigneusement tenir compte de l’ensemble de ces aspects. Pour ce faire, elle doit notamment s’attaquer à l’insécurité alimentaire qui a pris une ampleur inacceptable, aux graves problèmes de santé liés à l’alimentation, de même qu’à la dégradation de l’environnement engendrée par des pratiques non durables.

L’agriculture urbaine, qu’elle soit sociale ou commerciale, a un rôle à jouer dans le développement de politiques alimentaires nationales ou encore locales ou encore dans le développement de systèmes alimentaires alternatifs, locaux et solidaires. Depuis plus de 10 ans AULAB, par ses projets et ses recherches, tente de documenter et de définir se rôle.

Pour consulter la lettre : Nous appelons le premier ministre Justin Trudeau à faire preuve de leadership sur le plan de la politique alimentaire

Les groupes peuvent encore signer cette lettre, jusqu’au 20 décembre.