Les moutons du Laboratoire en résidence au jardin botanique de Montréal

Dix moutons sont arrivés au Jardin botanique de Montréal. Encore cette année le projet Biquette à Montréal, porté par Marie-Ève Julien-Denis et l’équipe du Laboratoire sur l’agriculture urbaine (AU/LAB), égayera les jeunes et moins jeunes. Cette bergerie mobile, sous la supervision d’une bergère et de citoyens-bergers bénévoles, propose une expérience d’écopâturage avec des moutons.

Si depuis 2016, Biquette à Montréal se résume en trois mots – pâturer, éduquer et égayer – cette année le projet aura un important volet de recherche sur le contrôle des plantes envahissantes au Jardin botanique. Il s’inscrira dans le domaine de l’innovation, des meilleures pratiques pour l’entretien des espaces verts urbains et sa contribution à la biodiversité, ce qui s’inscrit clairement dans la mission de AU/LAB.

Depuis deux ans, les moutons ont brouté dans quelques parcs de l’arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie. D’ailleurs, ils effectueront une transhumance qui les mènera au parc du Pélican, le 2 juillet.

Au quotidien

Les visiteurs pourront observer les cinq brebis et leur petit de 9 à 19 heures, jusqu’au 2 juillet! C’est un rendez-vous à proximité du jardin Leslie-Hancock!

Chaque matin, le berger ou la bergère fera marcher les moutons jusqu’au lieu de pâturage du jour. Un enclos souple et mobile encadrera les moutons. Le soir, ces derniers seront ramenés à leur bergerie temporaire et mobile.

Les causeries du dimanche

Le public est invité aux « Matinées bergères », une série de causeries ludiques et informatives sur le mouton, l’écopâturage et les plantes envahissantes.

Une collaboration en synergie

Laboratoire d’agriculture urbaine (AU/LAB) collabore avec Le Jardin botanique de Montréal dans le cadre du projet « Biquette à Montréal ».  En jumelant leurs expertises les partenaires feront de ce projet une innovation sociale et permettront un avancement dans la compréhension de l’écopaturage est de la place des animaux en ville.

 

Share